Site web indisponible

Pourquoi votre site est en panne ? Comment corriger le problème ?

Mis à jours 1 février 2021

C’est le pire cauchemar d’un propriétaire de site Web. Vous tapez l’adresse URL de votre nom de domaine mais vous réalisez que votre site web est en panne. Que vous voyez une page blanche, une erreur 404 ou une erreur 500, vous avez raison de paniquer.

Combien de temps a-t-il été en panne ? Que s’est-il passé ? Et plus important encore, comment pouvez-vous résoudre ce problème le plus vite possible ?

Tôt ou tard, tous les webmasters rencontrent cette expérience pour le moins effrayante. Il y a d’innombrables causes de pannes de site Web, dont notamment :

  • Les attaques des pirates
  • Le trafic viral (aussi connu sous le nom de « effet Digg »)
  • Les attaques DDOS délibérées
  • Les catastrophes naturelles qui affectent vos centres de données
  • Une petite erreur dans le code de votre site Web
  • Une maintenance programmée du serveur par votre hébergeur

Les pannes de site ne sont pas seulement ennuyantes mais elles peuvent être très coûteuses pour les entreprises.

En 2013, Amazon aurait perdu 66 240 $ par minute lorsque leur site web était brièvement hors service. Votre entreprise peut ne pas être de la taille d’Amazon, mais les temps d’arrêt peuvent cependant être fatals.

Evolven, une entreprise d’analytique d’opérations IT, estime le coût des temps d’arrêt dans les industries à environ 5600 $ par minute en revenus manqués et en productivité des employés.

Et cette estimation ne comprend pas les coûts oubliés du temps d’arrêt, comme:

  • Insatisfaction de la clientèle,
  • La perte des clients qui vont chez vos concurrents,
  • L’impact négatif sur la réputation de votre entreprise.

Imaginez que vous visitez le site Web d’une entreprise pour la première fois, et que vous êtes accueilli par des messages d’erreur ou une page vide. En quoi cela va-t-il influencer la façon dont vous percevez cette société ?

Sur le web, votre site Web est le visage de votre entreprise, et vous ne voulez pas donner une première impression erronée.

Lorsque vous possédez un site web, quelle que soit la période, les temps d’arrêt sont inévitables : cela se produira tôt ou tard.

Cependant, il y a des précautions que vous pouvez prendre pour renforcer votre site contre certaines causes communes de temps d’arrêt. Il existe aussi des étapes que vous pouvez suivre pour remédier à ce problème lorsque cela se produit.

Il suffit de consulter les étapes ci-dessous pour savoir comment protéger et réparer votre site en cas de panne.

Un site en panne = Pertes financières énormes

Pour les entreprises, un site web en panne pendant quelques heures peut signifier des milliers de dollars perdus en termes de revenus. Soyez proactif et protégez le site de votre société contre les temps d’arrêt inutiles pour gagner du temps et de l’argent.

Lorsque les Géants sont en panne

Chaque site est vulnérable à la panne, même les grandes entreprises bien connues souffrent occasionnellement de temps d’arrêt de leur site web.

Microsoft : juin 2014

Microsoft

Service de communication Lync Online:

  • Causée par des pannes de réseau externes
  • Les services étaient en panne pendant plusieurs heures

Microsoft Exchange Online:

  • Certains utilisateurs ne pouvaient pas accéder à leur email tandis que d’autres ont subi des délais
  • La panne a duré environ 9 heures

Les pannes n’étaient pas liées

  • Elles n’ont affecté que les utilisateurs aux États-Unis

Google : Janvier 2014

Google
  • Gmail, Google Drive, Calendrier et Google Plus ont tous été touchés par la panne
  • Utilisateurs concernés partout dans le monde
  • Durée d’environ une heure
  • Causée par un bug logiciel
  • Les actions de Google ont diminué de 2,4% après la panne

Twitter : 2 Mars 2014

twitter en panne
  • Ellen DeGeneres a tweeté un selfie d’elle-même et d’autres stars aux Oscars
  • Cela a battu le record du tweet le plus retweeté
  • 3 millions de retweets en moins d’une heure
  • Twitter a été indisponible pendant environ 15 minutes

Quelles sont les causes d’une panne de site Web ?

1. Maintenance du serveur

Maintenance de serveur

Parfois, les sites Web doivent être délibérément mis hors ligne pour effectuer des mises à niveau matérielles ou mises à jour logicielles. Cela se fait généralement pendant les périodes de faible trafic.

2. Erreurs de la part du Webmaster

Un webmaster cause une panne

Le fait de commettre des erreurs dans le codage, d’utiliser des scripts usés ou faire tourner trop de scripts en même temps peut provoquer des problèmes. De plus, si vous installez des plugins incompatibles sur un CMS comme WordPress, Joomla ou Drupal vous risquez de casser votre site.

Une autre erreur idiote est d’oublier de renouveler le nom de domaine ou le contrat d’hébergement d’un site.

3. Importantes attaques DDoS

Attaques par DDOS

l’attaque par déni de service (DDos) se produit lorsque les sites sont délibérément pris pour cible par le trafic à partir de nombreuses sources pour provoquer une surcharge du serveur.

4. Surcharge du serveur

Serveur en surcharge cause une panne

Un raz de marée du trafic web peut entrainer la surcharge d’un serveur. Si votre site web est hébergé sur un serveur partagé, dont les ressources sont limitées, votre site tombera certainement en panne.

Un site avec un trafic, des besoins de traitement, ou un volume d’emails important peut causer des problèmes pour d’autres sites sur le même serveur.

5. Problèmes liés aux Centres de Données

Centre de données cause une panne

Les Centres de Données sont des installations de stockage qui contiennent plusieurs serveurs dans un environnement contrôlé.

Les pannes de courant ou les défaillances matérielles peuvent affecter les sites hébergés sur les serveurs du centre de données.

Protégez votre site web contre les temps d’arrêt

Utilisez une combinaison d’un service CDN, un hébergeur de secours et une gestion DNS pour protéger votre site à la fois contre les temps d’arrêt à court terme et les pannes majeures.

1. Services CDN (Content Distribution Network)

Stocke et délivre le contenu mis en cache à partir d’un autre serveur.

Exemples :

  • Cloudflare (propose une version gratuite)
  • MaxCDN

Méthode facile et efficace pour se protéger contre les temps d’arrêt courts.

2. Hébergement de secours (Redondance)

Mettre en place un compte d’hébergement secondaire auprès d’une société d’hébergement complètement différente. De préférence sur un serveur dans un emplacement géographique différent de votre serveur principal.

Créer et transférer régulièrement des sauvegardes vers ce compte d’hébergement secondaire.

Il est aussi possible d’opter pour un hébergement haut disponibilité qui vous garantie une disponibilité de 100%.

3. Gestion des DNS

Investir dans un service de gestion des DNS tels que namecheap.com et DNSmadeEasy.com.

Dès que le site est hors ligne, ces services vont automatiquement router le trafic vers votre hébergeur secondaire.

Autres options et conseils :

Utilisez un plan d’hébergement évolutif tel que l’hébergement cloud vous permettent de faire évoluer la RAM / les ressources en temps réel pour répondre aux exigences des pics de trafic.

Certaines sociétés d’hébergement offrent un hébergement géré avec une gestion des DNS et des sauvegardes automatiques vers un serveur secondaire grâce à un service tout compris.

Cela est parfois appelé « miroir » ou « serveur miroir ».

Si vous ne disposez pas de l’expertise technique au sein de votre personnel, demandez à votre hébergeur s’il peut vous aider. Vous pouvez aussi embaucher un consultant en informatique pour gérer votre site Web.

Utilisez un service de surveillance de site web comme Pingdom ou Pingability, ils vous avertissent par email ou message texte si votre site est en panne.

Que faire en cas de panne ?

  • Assurez-vous que le site est vraiment en panne.
  • Tester le site avec un autre navigateur
  • Essayez downforeveryoneorjustme.com ou isitdownrightnow.com
  • Visitez le site Internet, le blog de votre fournisseur d’hébergement et leur page d’état du réseau pour voir si le problème est un problème qui a été déjà rapporté.

Certaines sociétés d’hébergement vont aussi poster des mises à jour d’état du réseau sur Twitter ou Facebook lors d’une panne

  • Contactez votre hébergeur pour une mise à jour et une estimation du temps qu’il faudra pour résoudre la panne

Communiquez avec les clients

  • Dès que vous savez pourquoi votre site est hors-ligne, informez les clients au sujet du problème et de quand vous comptez être de retour en ligne.
  • La communication par e-mails et la présence établie dans les médias sociaux permettra d’atteindre vos clients rapidement et efficacement.
  • Assurez aux clients que leurs données sont en sécurité (à moins qu’elles ne le soient pas)
  • Informez les clients si leurs commandes sont affectées par la panne
  • Excusez-vous
  • Reconnaissez le désagrément

Un site en panne peut être un événement inattendu et malheureux. Être bien préparé pour une panne permettra à votre site de fonctionner à nouveau sans trop de dommages.

Jacques Tremblay
Suivez moi

Check Also

Avis sur Thinkific : Est-ce le meilleur outil de création de cours en ligne en 2021 ?

Mis à jours 8 juin 2021 Le marché de cours en ligne connaît une croissance …

Share via
Copy link
Powered by Social Snap