Avis sur VPN Tunnel Bear

Mis à jour le

Tunnel Bear, un VPN convivial et sans tracas avec un forfait gratuit facile à utiliser.

Notre verdict

TunnelBear n’a pas le plus grand réseau, ni le plus d’applications, ni la plus longue des listes de fonctionnalités. Mais il fait du bon travail en rendant les VPN plus faciles pour les utilisateurs novices.

Il a une excellente politique de confidentialité et de non-journalisation. Puis, nous devons applaudir tout fournisseur VPN qui fait auditer ses logiciels et ses systèmes de manière indépendante.

Tunnel-Bear n’est pas pour les experts, mais il est incontournable pour les utilisateurs occasionnels ou moins exigeants.

Les avantages :

  • Politique de non-journalisation claire
  • Prise en charge de Bitcoin pour les plans d’un an
  • Convient aux débutants
  • Audits de sécurité annuels indépendants

Les inconvénients :

  • Seulement 23 emplacements
  • Seulement quelques fonctionnalités
  • Ne débloque pas Netflix, iPlayer ou bien autre chose
  • Aucune garantie de remboursement

Les meilleures offres de prix de VPN Tunnelbear d’aujourd’hui :

  • Engagement 3 ans : US $ 3.33/mois
  • Contrat 1 an : US $ 4.99/mois
  • Payement mensuel : US $ 9.99/mois

Les VPN peuvent être une technologie compliquée, regorgeant de détails un peu technique que presque personne ne comprend. Mais, consultez le site de TunnelBear et vous réaliserez rapidement que ce service fait les choses différemment.

A propos de Tunnel Bear

À propos de Tunnel Bear

Cette entreprise canadienne appartenant à McAfee ne vous noie pas dans le jargon. On parle peu de protocoles, aucune mention des types de cryptage et à peine de termes techniques. Au contraire, le site se concentre sur les principes fondamentaux, tels que l’explication claire de la raison pour laquelle vous pouvez utiliser un VPN en premier lieu.

Cette approche ne fonctionnera pas pour tout le monde. Si vous êtes un utilisateur expérimenté et que vous voulez, par exemple, en savoir plus sur les détails techniques du service, vous serez probablement déçu.

Si vous recherchez DNS par exemple, le site d’assistance renvoie un article, un pour OpenVPN et rien du tout pour MTU. Bien que le site soit facile à comprendre, il n’y a pas beaucoup de détails. Cela signifie que Tunnel-Bear manque certains détails qu’ExpressVPN et NordVPN.

Les emplacements et appareils pris en charge

Le service dispose d’un réseau relativement petit, avec des sites dans 23 pays couvrant uniquement l’Amérique du Nord, l’Europe, le Brésil, le Mexique, le Japon, l’Inde, le Singapour, le Hong Kong, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et – un nouvel ajout – la Finlande.

L’installation est facile sur toutes les plateformes principales, grâce à des clients personnalisés pour iOS, Android, Mac et Windows, ainsi que des extensions pour Chrome, Firefox et Opera.

Mais encore une fois, il n’y a pas grand-chose pour les utilisateurs exigeants, pas d’aide pour faire fonctionner le service sur des routeurs, des consoles de jeux, des Chromebooks, Linux, avec OpenVPN, ou quoi que ce soit d’autre.

Pourtant, si vous êtes satisfait des applications régulières, la prise en charge de TunnelBear pour jusqu’à cinq connexions simultanées signifie que vous pourrez faire fonctionner la plupart de vos appareils en même temps.

Le compte gratuit de TunnelBear fournit un trafic horriblement limité à 500 Mo par mois, à peine assez pour exécuter même un simple test de vitesse.

Les plans de TunnelBear

Son plan mensuel vous donne cependant des données illimitées pour un prix raisonnable de 9,99 $ par mois. Le prix tombe à 4,99 $ par mois sur le plan annuel, ou 3,33 $ si vous vous inscrivez pour trois ans.

Le plan de trois ans comprend également l’utilisation complète de RememBear Password Manager sans frais supplémentaires. Cela coûte normalement 2,50 $ par mois pour son plus long plan de deux ans.

Si vous utilisez RememBear, c’est parfait, mais si vous n’avez besoin que du VPN, il existe des fournisseurs beaucoup moins chers. Au moment où nous écrivons, Private Internet Access a un plan d’un an plus deux mois gratuits pour 2,85 $ par mois, tandis que le plan de deux ans de Surfshark est de 1,99 $ par mois.

Garantie de remboursement et mode de paiement

Si vous vous inscrivez à TunnelBear, gardez à l’esprit qu’il n’y a pas de garantie de remboursement.

Les clauses indiquent :

« Bien que tous les montants payés ne soient pas remboursables, certaines demandes de remboursement des abonnements peuvent être examinées par TunnelBear au cas par cas. »
Tunnel-Bear VPN

Vraisemblablement, vous pourriez obtenir un remboursement si vous avez eu un très mauvais service, mais c’est entièrement à l’entreprise de décider de ce qui devrait se passer. Pas tout à fait aussi sympathique que le suggèrent les ours en peluche.

La prise en charge Bitcoin de TunnelBear est un petit plus. Cependant, c’est limité et il est disponible avec le plan d’un an seulement, pas avec les options mensuelles ou de trois ans. Puis, Paypal n’est pas pris en charge ; il n’y a que la carte uniquement.

Protection de la vie privée de TunnelBear
TunnelBear est même allé jusqu’à embaucher des spécialistes indépendants pour effectuer un audit de sécurité publique sur son site et ses services (Crédit image : TunnelBear)

Confidentialité et journalisation

La politique de confidentialité de TunnelBear est l’une des plus complètes que nous ayons vues de tous les fournisseurs VPN. Elle fournit des informations détaillées sur tout ce que le service collecte et tout ce qu’il ne collecte pas. Nous voulons dire que les détails vont jusqu’aux noms, finalités et dates d’expiration des cookies utilisés par TunnelBear.com.

La politique de journalisation est clairement décrite. TunnelBear explique qu’elle ne collecte pas les « adresses IP visitant notre site Web », les « adresses IP lors de la connexion au service », les « requêtes DNS pendant la connexion » ou « toute information sur les applications, les services ou les sites Web que les utilisateurs utilisent lorsqu’ils sont connectés à notre service. »

Par conséquent, selon la société, elle ne peut lier aucun de ses utilisateurs à une action effectuée par une adresse IP spécifique. Et cela nous semble bien.

Le service enregistre ce qu’il appelle des « données opérationnelles », les mettant à jour lorsque vous vous connectez au réseau. Cela inclut la version du système d’exploitation de votre appareil, la version de l’application TunnelBear, si vous avez été actif ce mois et la bande passante que vous avez utilisée.

Ce n’est pas tout à fait sans journalisation, mais c’est beaucoup moins que ce que nous avons vu ailleurs. Et là, il n’y a rien que quiconque puisse utiliser pour commencer à vous lier à une action en ligne spécifique.

TunnelBear passe à l’audit annuel de sécurité publique pour une meilleure transparence

Bien que cela semble génial, il n’y a normalement aucun moyen de savoir si vous devez faire confiance à ce qu’un fournisseur VPN vous dit. Mais, TunnelBear est un peu différent.

La société dispose désormais de spécialistes indépendants Cure53. Ils réalisent un audit annuel de sécurité publique couvrant de nombreux domaines différents du service.

Le troisième audit, couvrant 2019, comprenait les clients mobiles et Windows, les extensions de navigateur, l’infrastructure de service, les systèmes backend et frontend ainsi que le site Web public.

Les résultats de l’audit n’étaient pas parfaits (nous aurions été suspects s’ils l’étaient) et le rapport a détaillé plusieurs vulnérabilités, dont deux critiques. Ce n’est pas surprenant quand un service se soumet à ce niveau de contrôle, cependant. Mais, tous les problèmes sont désormais résolus.

Dans l’ensemble, nous devons applaudir Tunnel Bear pour son niveau de transparence, qui piétine la majeure partie de la concurrence. La plupart des VPN n’ont jamais fait l’objet d’une quelconque forme d’audit de sécurité.

Cependant, les fournisseurs qui ont réellement avancé dans cette direction ont généralement des audits ponctuels avec une portée beaucoup plus étroite. Ce n’est tout simplement pas suffisant, mais c’est formidable de voir TunnelBear aller dans cette direction.

Nos tests de confidentialité

Bien que nous ne puissions pas commencer à rivaliser avec Cure53, nous avons effectué nos propres tests de confidentialité beaucoup plus simples sur l’application Windows de TunnelBear.

Ceux-ci ont également donné des résultats positifs. Il n’y a eu aucune fuite DNS ou WebRTC pour révéler notre identité, et le kill switch VigilantBear a immédiatement bloqué l’accès à Internet lorsque la connexion VPN s’est fermée.

TestMy.net
TestMy.net était l’un des services que nous avons utilisés pour tester les performances de TunnelBear (Crédit d’image : TestMy.net)

Performance

Pour vérifier la performance de Tunnel Bear, nous avons d’abord ouvert une session sur chaque serveur et enregistré le temps de connexion. Nous avons aussi exécuté un test ping pour rechercher des problèmes de latence. Puis, nous avons utilisé un contrôle de géolocalisation pour vérifier que le serveur était bien dans le pays annoncé.

Nous avons exécuté ce test deux fois, à 12 heures d’intervalle, et avons réussi à nous connecter à chaque serveur sans difficulté, aucune nouvelle tentative requise. Les temps de connexion étaient toujours rapides. Les temps de ping étaient variables, mais pas suffisants pour montrer un problème significatif.

Tests de vitesses de téléchargement

Ensuite, nous avons utilisé des sites Web de référence, notamment Fast de Netflix, TestMy.net et SpeedTest d’Ookla. Nous avons donc vérifié les meilleures vitesses de téléchargement de TunnelBear à la fois au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Notre serveur britannique le plus proche était en moyenne de 66 Mbps sur notre ligne de test de 75 Mbps, soit environ 6 % de moins que notre vitesse avec le VPN désactivé.

Les vitesses aux États-Unis étaient en moyenne de 200 Mbps sur une connexion de 600 Mbps. C’est un bon résultat, d’autant plus que nous testions à la fin de mars 2020.

C’était à ce moment-là que la plupart des gens étaient confinés à cause du coronavirus, et que le trafic Internet et VPN fonctionnait à des niveaux record.

TunnelBear ne débloque pas Netflix
TunnelBear n’a pas pu débloquer Netflix aux États-Unis lors de nos tests (Crédit image : Netflix)

Netflix

L’un des principaux arguments de vente d’un VPN est qu’il peut vous faire apparaître comme visiteur d’un site Web d’un autre pays. Cela vous donne peut-être accès à du contenu que vous ne pourriez pas voir autrement. Mais, cela ne fonctionne pas toujours. Nous testons donc tous les VPN avec Netflix et plus pour voir s’ils peuvent nous donner accès à divers sites de streaming.

Nous nous sommes connectés à l’emplacement britannique de TunnelBear et avons essayé d’accéder à BBC iPlayer. Cependant, le site a remarqué que nous avons utilisé un VPN et a averti « ce contenu n’est pas disponible dans votre emplacement ».

Il y a eu plus de succès avec les chaînes YouTube uniquement aux États-Unis, où nous avons pu regarder des vidéos sans difficulté. C’est un point positif, mais pas majeur, car à peu près tous les VPN avec un emplacement aux États-Unis peuvent faire de même.

US Netflix, Amazon Prime Video et Disney+

US Netflix est généralement beaucoup plus un challenge de déblocage, et cette fois, cela semblait trop pour TunnelBear. Quoi que nous ayons essayé (y compris la connexion au Royaume-Uni et à la France), Netflix a affiché son message d’erreur standard « il semble que vous utilisez un débloqueur ou un proxy » et a refusé de diffuser tout contenu.

Il n’y a pas eu de chance non plus avec Amazon Prime Video. Oubliez l’accès au contenu américain, nous ne pouvions même pas regarder des films britanniques en utilisant notre compte britannique.

Le problème a continué avec Disney+, où pour une raison quelconque, le site ne nous permettait même pas de nous connecter avec le VPN activé. Pourquoi ? Nous n’en avons aucune idée. Cependant, tout cela s’est traduit par une mauvaise performance de déblocage. Si vous pensez à accéder au contenu géobloqué, consultez vos sites cibles avec le plan TunnelBear gratuit avant de vous abonner à un plan payant.

TunnelBear prend en charge le torrent
Bien que son site ne puisse pas en faire la publicité, TunnelBear a entièrement supporté le torrent dans nos tests (Crédit image : uTorrent)

Torrents

En général, les VPN n’aiment pas mentionner la prise en charge de torrent, et il n’est pas difficile de comprendre pourquoi. Les utilisateurs de torrent vont probablement engloutir beaucoup plus de bande passante que les autres. Et si cela implique de télécharger des contenus illégaux, cela pourrait attirer plus l’attention de la police des droits d’auteur.

TunnelBear pousse cette approche silencieuse à l’extrême, cependant, avec une seule référence au P2P et aux torrents sur l’ensemble du site Web de TunnelBear. (C’était une référence générale de ne rien dire sur la prise en charge de P2P).

Intrépides, nous avons posé une question à l’équipe d’assistance et une réponse polie est rapidement arrivée. TunnelBear prend en charge les torrents à tous les endroits, a expliqué l’agent. Mais, ils ont également recommandé des tunnels spécifiques (Canada, États-Unis, Royaume-Uni, Roumanie, Pays-Bas, Allemagne, Suède) si nous avions des problèmes ailleurs.

Plateformes prises en charge par TunnelBear
TunnelBear propose le VPN aux clients pour la plupart des principales plateformes (Crédit image : TunnelBear)

Configuration du client

Pour commencer avec TunnelBear, il faut d’abord utiliser votre adresse e-mail pour créer un compte. Acceptez l’option gratuite ou remettez votre argent pour l’un des plans payants, et vous avez le choix entre des applications pour Windows, Mac, iOS et Android, ainsi que des extensions de navigateur pour Chrome, Firefox et Opera.

Si vous cherchez quelque chose de plus avancé, vous allez être déçu. Il n’y a rien pour les routeurs, ni les consoles de jeux, ni les smart TVs, ni rien d’autre. Il n’y a aucun lien vers des guides d’installation ou des conseils de dépannage.

Bizarrement, la page n’est même pas liée aux fichiers d’installation OpenVPN de TunnelBear, pour vous aider à configurer manuellement d’autres appareils. Ceux-ci sont disponibles, mais vous devez bien chercher pour les trouver. (Nous les avons trouvés en recherchant un document d’aide pour les installations Linux).

Si vous êtes satisfait des principales applications de TunnelBear, vous ne remarquerez probablement aucun problème. (Le cas échéant, l’accent mis sur les principales plateformes facilite la navigation sur le site Web). Mais étant donné que TunnelBear possède des informations d’installation utiles concernant Linux, OpenVPN et plus, nous pensons que le site Web devrait les rendre plus accessible à ses utilisateurs.

Client Windows de Tunnel Bear
Le client Windows de TunnelBear est simple, facile à utiliser et au point (Crédit d’image : TunnelBear)

Client Windows

Le client VPN Windows de TunnelBear s’ouvre avec une carte du monde grise, centrée sur votre emplacement actuel, avec tous les autres emplacements VPN mis en surbrillance.

Les interfaces de la carte sont bonnes, mais elles ne sont pas très pratiques à utiliser. Il n’y a pas d’option de zoom pour vous aider à obtenir un aperçu, par exemple.

Bien que vous puissiez cliquer et faire glisser pour déplacer votre point de vue, cela ne se terminera pas. Si vous commencez en Europe et faites défiler vers la gauche pour voir la Californie, par exemple, vous ne pouvez pas continuer dans la même direction et traverser le Pacifique vers l’Asie. Vous êtes obligé de faire défiler les États-Unis, l’Atlantique et l’Europe à la place.

Liste déroulante des emplacements pour le client Windows

Liste déroulante Windows
Si vous n’êtes pas un fan de la vue cartographique, vous pouvez également afficher les emplacements des serveurs de TunnelBear dans une liste (Crédit d’image : TunnelBear)

Vous pouvez aussi sélectionner votre emplacement d’une manière plus conventionnelle. Il suffit de cliquer sur la destination actuelle en haut de l’écran et de choisir autre chose dans une liste déroulante. C’est sans doute le plus simple, d’autant plus que TunnelBear répertorie désormais les emplacements par ordre alphabétique.

Une fois que vous avez choisi un emplacement, cliquez sur « On » pour vous connecter et le client affiche une animation de « connexion ». Ce qui panoramique l’écran et trace une ligne sur la carte jusqu’à votre destination.

TunnelBear affiche également des notifications natives du bureau Windows pour vous dire quand il se connecte ou se déconnecte. Ceci est pratique car vous pouvez savoir quand votre connexion est protégée, même si le client Windows est réduit ou couvert par une autre fenêtre d’application.

Carte emplacements Windows
TunnelBear ne dispose que de quelques emplacements de serveur en Amérique du Nord (Crédit d’image : TunnelBear)

Le changement de lieu est également devenu plus facile, car il n’y a plus de problème du genre « êtes-vous sûr ? » lorsque vous cliquez sur un pays. Mais le faire à partir de la carte et le client perd toujours du temps sur ses animations de connexion inutiles.

Elles font un panoramique depuis le pays sur lequel vous avez cliqué, jusqu’à votre emplacement actuel, puis de retour à votre emplacement physique, puis de nouveau dans le pays sélectionné. (Heureusement, vous pouvez l’éviter en choisissant un pays dans la liste déroulante des emplacements.)

Les paramètres Windows de TunnelBear

Le client n’a pas beaucoup de paramètres, mais les quelques-uns que vous obtenez sont très utiles. Vous pouvez les faire charger au démarrage de Windows, par exemple. Ensuite, vous activez automatiquement le VPN chaque fois que vous accédez à un réseau sans fil qui ne figure pas sur une liste de réseaux de confiance personnalisée. (Par exemple, partout, sauf à la maison et au travail).

Le paramètre VigilantBear est essentiellement un kill switch. Il bloque tout le trafic Internet si le VPN tombe en panne pour éviter toute fuite d’identité. Nous l’avons testé en fermant de force notre connexion VPN et cela a bien fonctionné. Il a détecté le problème, bloqué l’accès à Internet, nous a averti avec une notification sur le bureau et s’est reconnecté en quelques secondes.

Le GhostBear, basé sur Obfsproxy, essaie de faire ressembler vos activités à du trafic Internet normal. Cela vous aide peut-être à vous connecter dans des pays comme la Chine qui tentent de détecter et de bloquer l’utilisation des VPN.

Bien que le client Windows de TunnelBear ne vous donne aucune option pour modifier le protocole, vous pouvez choisir d’utiliser des connexions TCP plutôt que UDP. Ce qui améliore peut-être la fiabilité.

Dans l’ensemble, le client Windows de TunnelBear n’est pas mauvais, et les petits correctifs récents ont supprimé quelques anciens problèmes. Mais il y a beaucoup de possibilités d’amélioration, et la liste des fonctionnalités basique pourrait décevoir les utilisateurs expérimentés.

Nouvelle application iOS
Il s’agit de l’interface de l’application iOS de TunnelBear (Crédit d’image : TunnelBear)

Application mobile

Les applications Android et iOS de TunnelBear ont une apparence très similaire à la version Windows. Il y a une carte du monde avec les emplacements VPN en surbrillance. Elles ont aussi une liste d’emplacements comme alternative plus simple, quelques paramètres utiles et pas grand-chose d’autre.

La carte fonctionne un peu mieux que la version d’ordinateur de bureau. Elle s’enroule comme vous l’attendez, par exemple. (Vous pouvez continuer à balayer vers la gauche ou la droite et revenir là où vous avez commencé). Il n’y a toujours pas de zoom, mais l’application Android peut au moins passer du portrait au paysage pour vous donner une meilleure vue.

E c’est pareil pour choisir le serveur. Vous pouvez choisir des emplacements sur la carte ou la liste des emplacements. Mais cette fois, les deux options demandent une confirmation avant de se connecter. Vous pourriez donc avoir besoin d’un clic de plus.

Nouvelle application Android
L’application Android de TunnelBear partage un look similaire à son homologue iOS (Crédit d’image : TunnelBear)

Les paramètres Android

La boîte Paramètres Android propose quelques options amusantes. Ce sont notamment la possibilité d’activer ou de désactiver les sons Bear Sounds, ou d’afficher des nuages ​​duveteux sur la carte. Pas vraiment essentielles, mais elles ont quand même fait sourire.

Quoi qu’il en soit, vous bénéficiez également de la plupart des avantages du client d’ordinateur de bureau. Cela inclut la connexion automatique lorsque vous n’accédez pas à un réseau de confiance, le kill switch VigilantBear et GhostBear pour essayer d’éviter le blocage VPN.

Il y a aussi un bonus de bienvenue dans SplitBear (aussi connu comme le tunneling fractionné). Vous pouvez ainsi choisir les applications qui utiliseront toujours votre connexion régulière, plutôt que d’être routées via Tunnel-Bear. Vous ne pourrez peut-être jamais utiliser cette fonctionnalité. Mais si vous trouvez que le VPN n’a pas pu accéder à une application particulière, elle vous sera très utile.

Les améliorations récentes d’Android sont pour la plupart cachées bien qu’elles sont très utiles. La société affirme que « les vitesses ont augmenté, les connexions sont plus fiables et la stabilité globale s’est améliorée ».

De notre côté, cela fonctionne, et nous n’avons certainement pas remarqué de problèmes de fiabilité ou de stabilité, bien qu’il soit difficile de les repérer lors d’un bref examen.

L’application iOS

L’application iOS concerne principalement les cores de base. Par exemple, vous pouvez oublier le tunneling fractionné, le kill switch ou l’obfuscation de type GhostBear. Par contre, vous avez la possibilité de vous connecter automatiquement à tous les réseaux sauf ceux de confiance. Vous avez aussi une option pour activer ou désactiver Bear Sounds, donc tout n’est pas mauvais.

Tous ces éléments combinés, notre verdict sur les applications VPN mobiles est à peu près le même que pour le client d’ordinateur de bureau. Elles font le travail et sont parfaites pour une utilisation facile. Mais, il existe de nombreuses applications VPN meilleures et plus riches en fonctionnalités.

extensions de navigateur
TunnelBear propose même des extensions de navigateur pour les navigateurs Web les plus populaires (Crédit d’image : TunnelBear)

Extensions de navigateur

L’installation des extensions de navigateur de TunnelBear peut rendre le service plus facile à utiliser. Elles vous permettent de choisir un emplacement, de vous connecter et de vous déconnecter à partir de votre navigateur.

Les extensions fonctionnent comme des proxys et ne protègent donc que le trafic de votre navigateur, si c’est tout ce dont vous avez besoin. Cela dit, ajouter plus de commodité pourrait les faire valoir.

Extensions Chrome et Firefox

L’extension Chrome a ajouté une icône à notre barre d’adresse. En appuyant sur cette option, vous vous connectez à de nouveaux emplacements à partir d’une liste déroulante. Il n’y a pas de petite carte pour indiquer votre emplacement, elle a été supprimée des extensions. Vous n’avez donc qu’un nom de pays et un simple bouton Marche/Arrêt.

Il n’y a pas de fonctionnalités supplémentaires, pas de blocage de WebRTC ou de tracker ou quoi que ce soit d’autre. Mais l’extension a une petite facilité d’utilisation, avec sa prise en charge des raccourcis clavier. Si vous voulez garder vos mains hors de la souris, appuyez sur Ctrl + Maj + U pour vous connecter au VPN. Ensuite, appuyez à nouveau pour désactiver la connexion lorsque vous avez terminé. (Un autre raccourci : Alt + Maj + N active et désactive la connexion en mode navigation privée.)

Nous avons vérifié l’extension Firefox pour voir si elle avait plus d’options, mais non, elle ressemblait et fonctionnait de la même manière que la version Chrome.

Les extensions de navigateur suivent un modèle très similaire aux applications. En effet, elles ont juste quelques fonctionnalités, mais relativement simples et adaptées au public cible dont les utilisateurs occasionnels.

La base de connaissances de service client
TunnelBear fournit aux clients une bonne quantité et qualité d’informations sur ses services (Crédit d’image : TunnelBear)

Service client

Le service client de TunnelBear commence par son site d’aide en ligne. Ceci est présenté de manière claire et simple, avec de grandes icônes pointant vers des domaines clés (Commencer avec TunnelBear, Dépannage, Facturation). Il contient aussi des articles de base sur les questions les plus courantes (« Pourquoi devrais-je faire confiance à TunnelBear ? », « Pourquoi je ne peux pas accéder au contenu que je veux ? », « TunnelBear conserve-t-il les journaux ? »).

Allez chercher des réponses et vous constaterez que la base de connaissances de TunnelBear n’a pas beaucoup de contenu. Mais, ce que vous obtenez est bien présenté et vous donne une gamme décente d’informations.

Par exemple, la page « Problèmes de connexion » ne propose pas seulement des idées génériques de type « réinstallation ». Puis, le site vous relie à la page Twitter de TunnelBear pour rechercher des informations sur le service. Il vous suggère aussi d’essayer le service sur un autre réseau et vous indique des paramètres qui pourraient vous aider.

Malgré son approche orientée débutant, il y a aussi de la place pour quelques idées de peaufinage plus avancées, avec des recommandations pour les ports qui devraient être ouverts.

Pas de chat en direct

Il n’y a pas d’assistance de chat en direct, mais si vous avez besoin d’une aide plus approfondie, une page de contact vous permet d’envoyer un message à l’équipe d’assistance. Cela vous invite à indiquer le type de problème, les emplacements affectés, le système d’exploitation, etc. C’est un moyen intelligent de garantir que les débutants fournissent toutes les informations clés concernant le problème.

Nous avons gardé notre question de test facile et avons eu une réponse amicale, utile et précise en trois heures et demie. Toutefois, nous préférerions toujours la réponse quasi instantanée d’un chat en direct de qualité. En effet, si votre problème est complexe et nécessite beaucoup de questions et réponses, cela pourrait prendre beaucoup de temps pour trouver une solution. Mais comme l’assistance par e-mail fonctionne, TunnelBear n’est pas mal du tout.

Verdict final

Ce n’est pas le plus grand, ni le plus rapide ou le plus puissant des VPN. Mais, la facilité d’utilisation de TunnelBear et sa forte concentration sur l’ouverture de ses systèmes à l’audit méritent beaucoup de crédit. Cela vaut le détour pour tous, sauf pour les utilisateurs les plus exigeants.

Aina Strauss
Les derniers articles par Aina Strauss (tout voir)
Avis sur TunneBear

Lisez notre avis sur Tunnel Bear avant de vous engager. Est-ce que TunnelBear est le meilleur VPN pour vous ?

Marque de produit: TunneBear

Devise: USD

Prix du produit: 3.33

Produit en stock: Not Available

Note de l’éditeur :
3.5
Share via
Copy link